Commentaire de Mohammed MADJOUR
sur Pourquoi dans le Hirak algérien présent et à venir, « Tout est en soi », et « Dieu est en soi », le secret est de le penser et de le vouloir


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 30 mai 2019 17:29

@Hamed

Les gens qui ont lu tous mes écrits ne s’étonnent pas de votre réponse, ils s’étonnent plus généralement du niveau des intellectuelles algériens comme vous qui ne semblent rien assimiler. Car il il n’ y a personne et il n ’aura personne d’autre qui montrera ce qu’est « l’Algérie », ce qu’elle aurait du être et pourquoi elle ce qu’elle est ...

Suivant ce que vous dites : «  L’Algérie n’est pas classe d’école qui a raté quelques chose, et pour la racheter, on lui ajoute 3 mois d’essai, d’apprentissage, pour passer à la classe supérieure. »

J’avais dit dans de nombreux écrits que les Algériens qui ne veulent pas admettre les choses les plus fondamentales ont précisément un examen à passer s’ils veulent bien construire une nation et un Etat et NOUS Y SOMMES JUSTE AU SEUIL DE LA CLASSE D’EXAMEN !

Voyez-vous je ne pourrais pas choisir un autre mot à la place de la TRANSITION qu’aucun Algérien n’avait suggéré depuis le début des mandats de Bouteflika comme je l’ai proposé moi-même mais que tout le monde aujourd’hui l’emploi jusqu’à la préparation de la chorba du Ramadhan !

Vous savez, s’il n y a pas une transition, il s’en suivra une dangereuse constipation...


Voir ce commentaire dans son contexte