Commentaire de Nicole Cheverney
sur L'Union Européenne : avez-vous voté pour rien ? ***


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Nicole Cheverney Nicole Cheverney 9 juin 08:47

@Cyril22

« sont les partisans d’une Europe Fédérale, et non pas d’une Europe des Etats. »

Bonjour, non, une Europe des États serait une « Europe Con-fédérale », ce que préconisait de Gaulle, trahi et dépassé par son entourage.

Son entourage préparait en sous-main une Europe Fédérale pour plus tard. Ils n’étaient pas pressés et dans le temps long.

Actuellement, c’est bien une Europe Fédérale qui est en préparation par Macron, Merkel et Cie. Elle est conçue de telle manière qu’elle dissout les États dans de grande provinces qui elles-mêmes seront inféodées au pouvoir central bruxellois, sous mandat de l’OTAN.

Bien entendu,pour renforcer le pouvoir central d’une Europe Fédérale, les États n’auront plus aucun lien organique avec le peuple, la démocratie et leur administration. En fait, nous revenons aux fameux « lands » allemands prévus par Hitler qui oeuvrait pour une surpuissance de l’Allemagne au détriment des autres peuples européens, devenus de simples lands, sous la gouvernance d’un super-gauleiter.

Le projet actuel d’Europe Fédéral y ressemble furieusement.

Nous y sommes presque, les néo-conservateurs ont tout fait pour faire aboutir ce projet monstrueux.

Je répète donc : l’Europe Fédérale est presque aboutie et tous les peuples européens le regretteront amèrement. Toutes les lois votées depuis au moins Sarkozy ne sont en fait que la préparation législative de ce projet avec un abaissement social, démocratique, vers le bas.

Les parlements européens ne sont plus que des chambres d’enregistrement des lois supra-nationales, nous n’avons plus, nous, peuples européens, aucun contrôle ni législatif, ni parlementaire, ni démocratique sur ce que concocte les instances supra-nationales européennes.
Je rappelle en outre, et on l’oublie un peu trop souvent, que les lois supranationales ont été intégrées dans le droit français, pour mieux dissoudre le contrôle législatif et parlementaire de la France.

Par contre, une Europe Con-fédérale aurait un tout autre impact et signification : les Etats européens conserveraient leur souveraineté, leur identité culturelle spécifique, leur administration, leur législation, leur droit de veto à l’ONU, c’est très important, leur diplomatie, leur monnaie, leur drapeau, leur armée, etc... Donc, notre liberté d’action en tant que pays indépendant et souverain.

Une Europe Con-fédérale n’arrangerait certainement pas l’Oligarchie occidentale qui est en train de préparer une nouvelle version du Nouvel Ordre Mondial où plusieurs blocs sont prévus avec une Union Européenne comme zone tampon, grand territoire commercial, prônant une politique agressive, très ultra-libérale et anti-sociale : voir l’excellente analyse de Pierre Hillard qui décortique les tenants et les aboutissants du projet Fédéral européen. 


Voir ce commentaire dans son contexte