Commentaire de arthes
sur Pierre-Joseph Proudhon : une troisième voie entre Karl Marx et Adam Smith


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

arthes arthes 10 juin 19:42

@Ecométa

Si le « je » doit s’effacer pour le « nous », cela posera aussi un problème...L’épanouissement personnel pour chaque entité unique doit être pris en compte et est d’une portée existentielle
Bref le « je » qui pense « nous » doit trouver à s’épanouir lui même, il ne peut le faire que s’il pense au « nous », mais, sans perdre de vue qu’il est un « je » libre, unique et singulier qui doit trouver au coeur du « nous » sa propre latitude à grandir, en gardant son indépendance et sa singularité, son individualité créatrice et libre en bref.
Non ?


Voir ce commentaire dans son contexte