Commentaire de Allan Thompson
sur Après les élections européennes, partie 3 : les motifs d'espoir


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Allan Thompson Allan Thompson 12 juin 13:24

@Fergus
On pourrait mettre des garde-fous pour dissuader les listes les plus fantaisistes de se présenter. Mais après tout, 34 ou 41 listes, ce n’est pas un problème. Il s’agit juste de mieux organiser la campagne au niveau logistique et de garantir un affichage sur les panneaux pour toutes les listes, un temps de parole équitable pour toutes les listes et surtout une distribution de tous les bulletins de vote dans chaque bureau. Après, on peut organiser des débats télé entre tous les candidats qui dépassent 1% dans les sondages. Même à 15 ou 16 en une soirée on peut y arriver. D’ailleurs on peut voir ça aussi comme un jeu. A l’Eurovision ils sont bien une quarantaine, non ? C’est palpitant les européennes, c’est de loin l’éléction qui m’intéresse le plus. Et c’est aussi le plus démocratique (proportionnelle).


Voir ce commentaire dans son contexte