Commentaire de Christian Labrune
sur De l'hystérie climatique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Christian Labrune Christian Labrune 23 juin 2019 10:18

ce qui ne fait pas de lui un climatologue.

......................................................
@Garibaldi2

Un « climatologue », ça n’existe pas. On appelle « climatologues » des gens dont l’expertise s’applique seulement à un domaine qui peut être utile à l’étude des variations climatiques. Un « spécialiste du climat », qui ne serait pas à la pointe dans un domaine très précis des sciences, qui s’amuserait simplement à confronter des courbes statistiques auxquelles il ne comprendrait pas grand chose, ça ne serait pas un climatologue, ce serait un journaliste. Le journalisme et la rigueur scientifique, ça ne fait pas toujours bon ménage. On en est là aujourd’hui, et c’est une calamité.

Un extrait de l’article « climatologie » de Wikipedia :

"La climatologie est constituée d’une multitude de disciplines scientifiques. On y retrouve entre autres les astrophysiciens qui s’intéressent à la quantité d’énergie solaire reçue par la terre, les dynamiciens de l’atmosphère qui s’intéressent aux échanges d’énergie entre les différentes couches de l’atmosphère, les chimistes de l’atmosphère qui étudie la composition de l’air, d’océanographes, de glaciologues, de volcanologues, des géophysiciens, des biochimistes, de biologistes, etc. C’est l’addition du savoir de chacune de ces disciplines qui permet d’obtenir une compréhension globale de l’histoire de notre climat, ainsi que de permettre de faire des projections pour prédire statistiquement son évolution".


Voir ce commentaire dans son contexte