Commentaire de Prudence
sur Une plainte pour crime contre l'humanité vient d'être déposée devant la CPI contre E. Macron et C. Castaner


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Prudence Prudence 25 juin 2019 16:43

@eau-du-robinet
Désolé, ça ne peut pas marcher à cause du membre de phrase cité "pour des motifs liés à l’identité du groupe

".
En effet, ce n’est pas en raison de l’identité du groupe que les Gilets jaunes ont souffert d’un usage de la force retourné contre eux, c’est parce qu’ils se trouvaient assemblés en manifestation.
Aucun Gilet jaune, que je sache, n’a été persécuté parce qu’il appartenait à un groupe, chacun(e) a pu terminer ses nuits et aucun n’a été enlevé de nuit pour disparaître et ne plus jamais être vu, par exemple, comme c’est courant en dictature.
Quand bien même cela était (or ce n’est pas le cas), il faudrait des preuves d’une volonté de persécution, des écrits théoriques du genre qu’en écrivent les racistes, par exemple. On ne trouvera bien sûr rien de tout cela, puisqu’il s’agissait de faire face, simplement, à des manifestations (souvent violentes en raison de la lamentable et toxique présence des Blackblocs). 
Autrement dit, si les GJ ont rencontré la force en face, ce n’est pas parce qu’il existait une politique visant à les éliminer ou à les déplacer, c’est au contraire (au pire, et il faudrait le prouver) parce que le pouvoir voulait continuer sa politique et qu’il voulait les effrayer (encore une fois ce n’est pas prouvé, et le pouvoir dirait qu’il effectuait ici simplement un travail lié au respect de l’ordre public). Il ne faut pas tout mettre à l’envers.
Mis à part les GJ tués par des chauffards, un seul décès est à déplorer, particulièrement triste, une dame âgée d’origine algérienne qui fermait sa fenêtre pour se protéger contre les lacrymogènes.
Tout ceci relève, s’il y a faute, du droit commun et non pas d’un droit spécial. Ce fut donc une erreur et une perte de temps d’avoir recours à la CPI, et non aux tribunaux français et à la CEDH.
Le maintien de l’ordre choisi a amené la police à défigurer nos concitoyens, mais ce faisant elle s’est défigurée elle-même comme institution. Après le récent drame (14 personnes tombées à l’eau dans la Loire, un disparu), la coupe commence à être pleine. Voilà de plus qu’avec cette plainte, c’est la confiance dans les avocats qui risque d’être mise à mal. A qui se fier ? Où va-t-on ?


Voir ce commentaire dans son contexte