Commentaire de rugueux
sur Dealers en blouses-blanches : Quand les benzos vous tombent dessus


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

rugueux 15 juillet 2019 15:41

@l’auteur

vous pouvez me bloquer peu me chaut...

Je maintiens que lorsque l’on accuse le Témesta d’être responsable de tous les maux d’un drogué, car c’est bien de cela qu’il s’agit...Ce n’est pas très sérieux....

Vous le dîtes vous-m^me votre fils se défonce depuis deux ans à raison d’1g de cannabis /jour....et d’un seul coup d’un seul le Témesta lui tombe dessus en 8 jours alors même que les maux que vous décrivez peuvent être causés soit par le cannabis lui-même soit par le sevrage soit par une éventuelle autre assuétude...beaucoup de consommateurs de cannabis sont aussi consommateur d’autres substances : alcool, tabac, médoc divers et variés, autres drogues...Etes-vous certain que ce n’est pas son cas ?...
D’autre part le cannabis est connu pour exacerber des troubles psychiques, voire psychiatriques sous-jacents...

Je relève également que vous passez vite fait sur le fait que votre fils a reçu du DHB...autrement dit du dropéridol, nom de marque DROLEPTAN qui est autrement plus susceptible d’entrainer des effets secondaires que le TEMESTA...

Ca par contre c’est un anti-psychotique majeur que l’on utilise habituellement chez les sujets délirants, agités, dangereux, en état de manque...et ça cogne dur...
Je veux bien que tous les médecins qui ont vu votre fils aient tous été formés dans les hop^taux psychiatriques de l’ex-URSS où l’on utilisaient beaucoup de DROLEPTAN, mais j’ai du mal à croire qu’un médecin belge l’ait utilisé juste parce que votre fils se plaignait d’insomnie...Une injection de DROLEPTAN ça se mérite !

Pour avoir fréquenter les urgences du bon côté de la barrière je maintiens que lorsque l’on voit débarquer 6 personnes pour un malade avec un tableau psy c’est clair qu’il n’y a pas que chez le patient que cela ne tourne pas rond....et si en plus il est nécessaire de shooter le patient au DROLEPTAN c’est que c’est un cas difficile...


Voir ce commentaire dans son contexte