Commentaire de Axel_Borg
sur Le court de tennis le plus prisé de France


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Axel_Borg Axel_Borg 16 juillet 2019 09:16

@leypanou,

Djokovic a été blessé en 2017 mais c’est tout, avec pour seuls abandons Roland-Garros 2005 face à Guillermo Coria, Roland-Garros 2006 face à Rafael Nadal, Wimbledon 2017 face à Tomas Berdych et pour seul forfait l’US Open 2017 (et par effet ricochet la Masters Cup 2017 pour lequel le Djoker n’était pas encore qualifié cependant).

Bref très régulier pour ne pas se blesser comme Federer d’ailleurs, le Suisse ayant seulement manqué Roland-Garros et l’US Open 2016 sur blessure depuis son avènement au top mondial en 2003 (et là aussi par effet domino la Masters Cup 2016 pour lequel le Bâlois n’était pas encore qualifié cependant).

Nadal c’est un véritable almanach des séjours à l’infirmerie : Masters Cup 2005, Masters Cup 2008, Wimbledon 2009, US Open 2012, Masters Cup 2012, Open d’Australie 2013, US Open 2014, Wimbledon 2016 ... Sans oublier ses abandons de 2018 contre Cilic à Melbourne et contre Del Potro à New York, également en 2010 contre Andy Murray.

Un seul homme dans le tennis moderne aurait pu rivaliser avec le Big Three question palmarès s’il avait eu les moyens physiques de développer son jeu sur terre battue et de poursuivre sa carrière en 2003 et 2004 : Pete Sampras.

Car avec 14 GC et 5 Masters Cup, soit 19 titres majeurs, Pistol Pete fait toujours jeu égal avec Nadal au panthéon (18 GC et 1 médaille d’or olympique), sans oublier le fait qu’il a fini 6 fois n°1 consécutivement de 1993 à 1998, Federer et Djokovic ayant seulement fini 5 fois en tête du classement ATP (non consécutivement).

Agassi a eu une carrière trop fantasque dommage car il aurait pu en gagner bien plus que 8 des tournois du GC.
Lendl ? Il a perdu trop de temps avant de se débloquer en 1984, et n’a jamais gagné Wimbledon face à des jardiniers aussi brillants que McEnroe, Becker et Edber.

Mc Enroe ? Un artiste, un virtuose du jeu, le meilleur gaucher jamais vu avec Connors avant que Nadal n’arrive en 2005, mais totalement dépassé par le tennis physique des Lendl et Becker dès 1985. Comme Jimbo et Iceborg, Big Mac n’allait jamais en Australie aussi, car placé trop tard fin décembre après Masters et Coupe Davis. Connors y avait gagné en 1974 et Borg n’y serait allé qu’en cas de Grand Chelem, mais il fut battu en finale à New York en 1978 comme en 1980 ...

Connors ? Suspendu par Chatrier en 1974, il boycotte ensuite Roland-Garros de 1975 à 1978. Globalement dominé par Borg et McEnroe à Wimbledon, il n’a pas assez profité de son âge d’or des années 70 pour enquiller les GC comme des perles.

Tant mieux pour Bjorn Borg qui fera 3 doublés RG / Wimbledon de 1978 à 1980. Jusqu’où serait-il monté sans sa retraite de 1982 ? Nul ne le sait ... A Wimbledon, McEnroe l’avait battu en 1981, le vent avait tourné, mais à Paris, on peut penser que le Suédois, vraiment motivé, aurait encore pu gagner plusieurs fois et se rapprocher de la dizaine de trophées sur l’ocre de la Porte d’Auteuil.

Si tu veux vraiment comparer le Big Three avec leurs homologues du passé, il faut enlever l’OA pour tenir compte de cet effet « boycott », le tournoi austral n’ayant repris du galon qu’à partir de 1983 avec la victoire de Mats Wilander

Palmarès en GC sans Open d’Australie (ère Open seulement, je ne compte pas Rod Laver et Ken Rosewall qui sont à cheval avec les ères amateur et pro)

1/ Rafael Nadal 17 titres majeurs (12 Roland-Garros + 2 Wimbledon + 3 US Open)

2/ Roger Federer 14 titres majeurs (1 + 8 + 5)

3/ Pete Sampras 12 titres majeurs (0 + 7 + 5)

4/ Björn Borg 11 titres majeurs (6 + 5 + 0)

5/ Novak Djokovic 9 titres majeurs (1 + 5 + 3)

6/ John McEnroe 7 titres majeurs (0 + 3 + 4)
6/ Jimmy Connors 7 titres majeurs (0 + 2 + 5)

8/ Ivan Lendl 6 titres majeurs (3 + 0 + 3)

9/ Andre Agassi 4 titres majeurs (1 + 1 + 2)
9/ Boris Becker 4 titres majeurs (0 + 3 + 1)
9/ Stefan Edberg 4 titres majeurs (0 + 2 + 2)
9/ Mats Wilander 4 titres majeurs (3 + 0 + 1)

12/ Gustavo Kuerten 3 titres majeurs (3 + 0 + 0)
12/ Andy Murray 3 titres majeurs (0 + 2 + 1)

14/ Arthur Ashe 2 titres majeurs (0 + 1 + 1)
14/ Sergi Bruguera 2 titres majeurs (2 + 0 + 0)
14/ Jim Courier 2 titres majeurs (2 + 0 + 0)
14/ Lleyton Hewitt 2 titres majeurs (0 + 1 + 1)
14/ Patrick Rafter 2 titres majeurs (0 + 0 + 2)
14/ Guillermo Vilas 2 titres majeurs (1 + 0 + 1)
14/ Stanislas Wawrinka 2 titres majeurs (1 + 0 + 1)

Cela ne veut pas dire que Nadal est le GOAT mais cela montre bien que le Big Three a aussi bénéficié (statistiquement) de la prépondérance de l’Open d’Australie surtout Djokovic et dans une moindre mesure Federer, là où la notion de record de Roy Emerson n’existait pas vraiment, le truc est ressorti en 1999-2000 avec les 12e et 13e titres majeurs de Pete Sampras, tous deux gagnés à Wimbledon.


Voir ce commentaire dans son contexte