Commentaire de cettegrenouilleci
sur L'incroyable violence de la macronie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

cettegrenouilleci 4 août 2019 02:11

@Durand

Bonsoir Durand

Vous semblez être soucieux avant tout de dénigrer l’UPR et vous vous complaisez à dénigrer sa stratégie et à vous satisfaire du petit score électoral qu’elle a affiché lors des derniers scrutins.

Si François Asselineau a initié la création de l’UPR et a présenté sa candidature aux présidentielles, ce n’est pas pour gonfler son ego ou pour satisfaire une ambition personnelle mais pour fournir à nos concitoyens les outils nécessaires pour comprendre ce qui nous arrive, pour les aider à comprendre pourquoi l’avenir de notre pays devient chaque jour de plus en plus sombre, pour leur expliquer comment nous avons été enfermés dans le piège de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan, et comment on peut faire pour en sortir parce que c’est une condition nécessaire, bien que non suffisante, pour s’en sortir.

Quand F.A. s’est lancé dans le projet de création de l’UPR en 2007, tous les partis du paysage politique national étaient compromis d’une façon ou d’une autre dans la participation active, le soutien ou, dans le meilleur des cas, une opposition factice à l’enfermement de la France dans le piège de l’Union Européenne. Cette arnaque gigantesque, cette opération mystificatrice avait pour but principal de détruire la nation, de désarmer notre peuple, notre classe ouvrière, nos salariés, de les priver des outils forgés au cours des siècles par nos ainés pour protéger leurs vies, défendre leurs libertés et leur patrimoine, leurs protections sociales, leurs services publics, leurs institutions, leur façon de vivre ensemble , pour assurer la cohésion de la nation et les conditions d’une vie digne pour tous. Il fallait absolument casser tout cela pour permettre à l’oligarchie d’accroître les marges des profits, d’augmenter les dividendes versés aux actionnaires et les rentes versées aux détenteurs des grandes fortunes. Tout ça a été bien emballé dans des discours lénifiants sur la nécessité de s’unir pour relever les défis liés à la mondialisation de l’économie, et sur les prétendus vertus de la construction de l’Union Européenne prétendument censée apporter la paix, le progrès social, la prospérité, la coopération entre les nations, la défense de notre environnement, l’élargissement de nos libertés, une plus grande capacité de résistance à la concurrence étrangère pour nos entreprises....

Comme chacun le sait même si tous ne veulent pas le reconnaître , c’est exactement le contraire de ce qui a été annoncé que les Français ont obtenu avec l’enfermement de la France dans l’Union Européenne, dans l’euro et dans l’Otan.

Le fait que la trajectoire personnelle de François Asselineau, son histoire personnelle, sa formation, son environnement l’ait conduit à s’inscrire dans le champ politique en cherchant des pairs et des partenaires dans la famille des gaullistes historiques n’est en aucune façon une abomination. Cet espace était à l’époque l’un des rares où il était encore question de défendre notre indépendance nationale et nos intérêts nationaux. Tous les autres partis de droite et de gauche et d’ailleurs étaient compromis et englués dans le piège de la construction de l’UE et de l’euro.Ils en sont d’ailleurs toujours au même point à ce jour.

Il est encore plus stupide de reprocher à François Asselineau d’avoir occupé de hautes fonctions dans les cabinets ministériels comme l’y obligeait son devoir de haut fonctionnaire formé par la nation pour exercer de telles fonctions. C’est justement l’exercice de ces fonctions là qui lui a permis de prendre la mesure de la trahison de nos élites gouvernementales , et de l’inanité des postures politiciennes affichées par les uns et par les autres prétendant servir la nation et défendre les intérêts du peuple alors que dans les coulisses, en sous-mains, il trahissaient la France et les Français et livraient le pays pieds et poings liés aux vicissitudes de l’enfermement dans l’Union Européenne, aux appétits des rapaces de l’oligarchie euro-atlantique auprès desquels ils prenaient désormais leurs ordres.

Ces hautes fonctions ont constitué pour lui et pour notre peuple une expérience précieuse tant pour la compréhension des enjeux et des réponses qu’il convient d’y apporter que sur le fonctionnement du pouvoir et les chemins de la trahison empruntés par les gouvernants mandatés par le peuple pour les représenter, pour gouverner la France et défendre les intérêts de la France et des Français.

C’est cette expérience là qui l’a convaincu de la nécessité de créer une nouvelle organisation politique capable de défendre les intérêts de la nation, de sortir la France se son enfermement mortifère dans l’Union Européenne, une nouvelle organisation politique déterminée à le faire, déterminée à redonner à notre peuple la maîtrise de son destin.

C’est ce cheminement qui a présidé à la conception et à la mise sur pied de l’UPR : un très bel outil, pas parfait mais parfaitement opérationnel et prometteur dans le bon sens du terme.

Contrairement à ce que vous déclarez, l’UPR n’empêche pas ses militants « d’ouvrir les yeux sur une grande partie de la réalité politique et sur d’autres stratégies possibles ». C’est tout le contraire ! L’UPR n’incite pas seulement ses militants et ses adhérents à ouvrir les yeux ; elle leur fournit régulièrement de bons outils pour le faire. Si vous visitiez de temps à autre le site upr-tv ou upr.fr, vous n’énonceriez pas de telles inepties.

Ces outils, ce n’est pas seulement aux militants, aux adhérents et aux sympathisants de l’UPR qu’ils sont proposés, il sont mis à la disposition du peuple français tout entier . Libre à lui de s’en saisir résolument et fièrement, même si les médias aux ordres de l’oligarchie, la Macronie et la police de Castaner ne les y aident pas, ne les y encouragent pas.

Car c’est le peuple français qui va chasser Macron. C’est le peuple français qui va rétablir l’indépendance de la France, sauver la nation, la libérer du joug de l’oppression de la machine infernale concoctée par l’oligarchie pour la détruire, c’est le peuple qui va sortir (ou pas) la France de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan.

François Asselineau et l’UPR se trouvent être des vecteurs, des facilitateurs, des éclaireurs des chemins à défricher pour redonner vie et espoir à la France et aux Français. Les outils que l’UPR et François Asselineau mettent à la disposition de nos concitoyens pour comprendre, pour agir, pour résister, pour passer à la contre-offensive, c’est ça qui est important. Ce qui compte, c’est qu’ils puissent s’en saisir et c’est dans ce sens que raisonnent dirigeants et militants de l’UPR. 

La façon dont le peuple va se servir de ces outils, c’est son affaire. Ce n’est pas seulement l’affaire de l’UPR. C’est le peuple qui va définir les contours du grand rassemblement populaire qui est nécessaire et les modalités de son fonctionnement.

Et si le peuple français, se décide à prendre possession de ces outils et à les utiliser comme il convient, ce ne sera pas pour conforter l’ego d’Asselineau qui n’en a pas besoin, ni pour lui donner la place d’opposant factice dans laquelle se complait le Rassemblement National, ni pour regonfler le moral défaillant des militants de l’UPR. S’il le fait, ce sera d’abord parce que l’UPR et François Asselineau se seront appliqués à lui fournir les moyens de le faire en rendant ces outils accessibles au plus grand nombre, et parce qu’il aura compris que la préservation de sa vie en dépend.

Si cela arrive, avec l’UPR et avec d’autres, et même sans nous (on ne peut jurer de rien vu la sauvagerie de la répression organisée par Macron et Castaner, vu l’application du pouvoir, des médias et de leurs complices à étouffer la voix de l’UPR et de toute opposition conséquente, vu la liquidation à la vitesse grand V de nos libertés les plus élémentaires), François Asselineau et l’UPR auront toutes raisons d’êtres satisfaits. L’UPR aura accompli sa mission historique. François Asselineau en aura été l’initiateur et le facilitateur.

Vous le dites aveuglé par son ego et sa volonté maladive de gouverner la France. Vous le dites « en lévitation ». Je ne sais pas pourquoi ça me fait penser aux blagues du regretté Pierre Dax.

La vérité sort quelquefois de la bouche des enfants. Après tout, je suis l’un des petits enfants de l’UPR. Je suis donc fondé à vous inviter à saisir un miroir et à vérifier s’il est bien vrai, en matière d’aveuglement, dans le cas présent, que c’est celui qui le dit qui y est . Vous nous en avez proposé, je crois, une belle démonstration à laquelle votre « fuck off » fournit un excellent point d’orgue.

A une autre fois, peut-être.


Voir ce commentaire dans son contexte