Commentaire de Attila
sur L'incroyable violence de la macronie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Attila Attila 5 août 2019 20:26

@Durand
« Cette méthode, basée sur les compromis mais préservant l’impératif commun qui est la sortie de l’Euro et de l’UE »
L’Italie ne pourra pas sortir de L’UE en douce, il faut un mandat des électeurs, c’est bien ce que le président de la république italienne a rappelé. Salvini sera confronté au même problème qu’Asselineau : convaincre les électeurs.
.
"Le fond de cette stratégie consiste à aiguillonner un minimum – mais pas trop – les institutions européennes et à provoquer quelques sanctions, de manière à pouvoir prendre à témoin les Italiens sur la responsabilité de l’UE et de l’Euro dans leurs malheurs, amenant peu à peu une majorité d’entre eux à l’évidence qu’il faut en sortir.
"
Les électeurs grecs sont très aiguillonés sur leurs malheurs, votent-ils pour sortir de l’UE ?
Élections européennes 2019 en Grèce :
Nouvelle Démocratie : 33%
Syriza : 24%
Mouvement pour le chgt : 7%
.
Total : 64% qui ne veulent pas sortir de l’UE, si on y ajoute toutes les petites listes, on est sans doute près des 75%.
Lien

.
Votre stratégie ne repose que sur un rêve.

.


Voir ce commentaire dans son contexte