Commentaire de Robin Guilloux
sur Israel Finkelstein, Neil Asher Silberman, La Bible dévoilée


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Robin Guilloux Robin Guilloux 14 août 2019 15:42

@Christian Labrune

Oui, c’est vrai que j’ai de la sympathie pour Simone Weil, mais c’est vrai aussi que j’ai du mal à comprendre son « antisémitisme » intellectuel qui est beaucoup plus fréquent qu’on ne pourrait le croire, chez les Juifs eux-mêmes (honte, dénégation, silence, volonté farouche de gommer, d’être « comme les autres », instinct de survie, que sais-je ?).

Peut-être est-ce dû enpartie à l’influence d’Alain son professeur de khâgne, au contexte laïcard de la troisième République... Emmanuel Lévinas s’en désolait aussi.

J’ai rapproché le nom de Marcion du sien parce qu’elle est clairement « marcionite », bien qu’elle ne parle jamais de Marcion, dans la mesure où elle refuse toute continuité entre ce qu’il est convenu d’appeler « l’ancien testament » (l’expression a été inventée par Marcion) et le nouveau et où elle refuse tout intérêt spirituel à l’ancien Testament.

Or si l’on met entre parenthèse la question de l’historicité pour s’intéresser au texte lui-même, on trouve dans la Bible des passages qui préfigurent l’Evangile et les droits de l’Homme, notamment dans le Deutéronome.


Voir ce commentaire dans son contexte