Commentaire de Djam
sur Requiem express pour Lolita


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Djam Djam 16 août 2019 10:49

Oui, très bon article qui synthétise tout ce qu’on peut déjà lire, par morceau, sur des sites de réinformation.

Quand la bête est mortellement blessée, elle mord dans tous les coins. La bête c’est cet ensemble d’états pathologiquement perturbés que sont les états « unis » d’Amérique. Une espèce d’organisation territoriale construite sur le massacre de milliers d’autochtones amérindiens (ne jamais oublier cette guerre criminelle) et qui depuis 2 siècles ne cesse de vouloir imposer partout son mode de vie.

Un mode de vie basée sur la détention d’armes chez soi (mêmes les mômes), sur la consommation perpétuelle de gadgets parfaitement inutiles, sur une éducation où le drapeau national est présent absolument partout (y compris dans toutes les séquences des séries et films que l’industrie du lessivage global déverse partout dans les canaux de distribution), sur une éducation auto centrée où le reste du monde est présentée comme archi secondaire ou parfaitement déformé et sur une politique évangélique qui prêche à partir de la bible sur fond de Talmud.

L’affaire Epstein, comme celle de Weinstein est bien le symptôme puant d’une mentalité perverse et psychotique. Elle a des ramifications un peu partout dans le monde qui, sans rire, s’auto proclame partout comme « libre ». L’Europe est atteinte à l’évidence et si les masses déjà pas mal déculturées en France et ailleurs connaissaient la réalité des réseaux criminels liés à l’exploitation monstrueuse des enfants mise au service de cerveaux malades (tiens, Philippe Cohen de la téloche merdique ne les qualifie pas ainsi ?) qui partout se sont accaparé les places du pouvoir.

Rien de neuf à l’ouest américain : fric, sexe et crime. La trilogie de tous les pouvoirs du « monde libre ». L’empire américain a été créé de toutes pièces grâce au jet continu de leur cinéma propagandiste à 100 %. Maintenir à tout prix la croyance d’une « grande démocratie » surarmée et civilisée devient un exercice pathétique pour les hommes (pervers) du pouvoir américain.

Que ça plaise ou non aux adeptes de la sous-culture ricaine (cinéma débile, musique populaire d’une crétinerie achevée, peinture moderne totalement inventée pour s’accaparer là encore l’énorme marché de l’art en en créant un « contemporain » totalement nul, séries télévisées réécrivant systématiquement l’histoire, les légendes originales et exploitant les faits divers avec un goût achevé pour le malsain et le crime...) bref, cet empire s’effondrera tôt ou tard et ce sera tant mieux.

Est-ce qu’un nouvel empire, chinois en l’occurrence, serait mieux ? Pas spécialement, mais l’on sait au moins une chose sur la stratégie chinoise : que les chnois sont avant tout des bosseurs et majoritairement des commerçants. Ce ne sont pas les guerres à coup de bombes qui les intéressent mais la conquête de territoires pour y commercer selon leurs façons de faire. L’Afrique est déjà entre leurs mains.

Reste à savoir si la France, ce tout petit pays en terme de surface mais grand en terme d’Histoire et de singularités culturelles, saura enfin coopérer intelligemment avec les grands stratèges chinois et russes ou si elle continuera à se soumettre à Washington jusqu’à en crever....


Voir ce commentaire dans son contexte