Commentaire de Loatse
sur Le voile est-il un fétiche islamiste ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Loatse Loatse 7 septembre 2019 13:15

C’est un tout.. au dessous du voile/foulard, se trouvent des vêtements opaques (donc lourds) qui couvrent la cheville tombent sur la chaussure et possèdent des manches longues...souvent superposés même en été (gilet long et vague) tentant de dissimuler la courbe d’un sein, d’une hanche... bref les formes féminines.

C’est ce tout qui fait que dés les grosses chaleurs (juin à septembre) ces dames disparaissent de l’espace public le jour, se réunissant au crépuscule à quelques pas de leurs maisons..(ou alors via le marché très tôt) tandis que l’on croise à toute heure leurs fils/maris en en short, souvent torse nu (les plus jeunes)

Leur profil : toutes sont femmes au foyer...(celles qui ont un emploi sont vétues à l’occidentale au quotidien), paradoxalement on pourrait dire , nombreuses sont celles qui enlèvent leur voile dés le pied posé dans l’avion l’été en partant en vacances « là bas »...

J’en déduis qu’il s’’agit ici dans les quartiers, de respecter les codes en vigueur (en vertu de quoi la nouvelle arrivante se fait des amies plus facilement). la crainte de l’exclusion du groupe favorise donc l’extension, la généralisation de cette particularité vestimentaire exclusivement féminine.

Il est pour les maris, frères, fils, voisines (au choix) un gage de respectabilité, un signe de soumission, la garantie que l’ordre établi ne sera pas bouleversé et que leurs femmes/filles/soeurs resteront à la place et au rôle qui leur a été assigné.

C’est un signe fort de cohésion sociale... dans un milieu diversifié.

Mais comme personne n’échappe aux paradoxes, il m’arrive souvent de croiser les maris de ces dames en fin de journée au café tabac (loin du quartier).... devant une bière bien fraîche..


Voir ce commentaire dans son contexte