Commentaire de Daniel MARTIN
sur EELV et JADOT, entre gravité de la situation écologique et ivresse de « la tambouille électorale »...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Daniel MARTIN Daniel MARTIN 18 septembre 14:16

@the clone
Je partage votre avis, toutefois les « écologistes » style JADOT ou d’autres qui n’interviennent seulement que sur le plan politique ne sont qu’une infime minorité, car ce sont celles et ceux qui ont des fonctions ministérielles (ce qui s’est révélé désastreux sous le quinquennat Hollande pour l’écologie) ou des mandats de députés par le biais desquels ils peuvent influencer les choix politiques. Mais effectivement celles et ceux qui agissent sur le terrain, c’est à dire la grande majorité sont bénévoles dans des associations ou dans des conseils Municipaux. J’ai été lu conseiller municipal écologiste(d’opposition) pendant 11 ans dans une ville de 20 000 Habitants et comme tous les conseillers municipaux je l’ai fait par conviction et bénévolement. Seul le Maire et les adjoints perçoivent des indemnités.


Voir ce commentaire dans son contexte