Commentaire de cettegrenouilleci
sur Urgence pour l'Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

cettegrenouilleci 19 septembre 2019 23:19

@Luniterre

Bonjour

« L’UE sert de paravent à la collaboration de classe »

On peut vous retourner le compliment.

Déjà, le K que vous avez cru malin d’afficher en lieu et place du « c » de collaboration montre que votre souci principal est de nuire.

Le camp des collaborateurs, c’est le camp de ceux qui s’appliquent à maintenir à tout prix notre peuple enfermé dans l’UE, dans l’euro et dans l’Otan. L’UPR n’en fait pas partie. Si vous voulez affirmer le contraire, merci d’avancer autre chose qui pirouette orthographique à l’appui de vos accusations.

Proclamer une chose et faire le contraire, ce n’est pas à l’UPR qu’on trouve ça.

Quand on cherche ses ennemis là où ils ne se trouvent pas, il ne faut pas s’étonner de rater sa cible.

Tapez sur l’UPR tant que vous voudrez, l’oligarchie ne s’en portera que mieux.

L’UPR est la seule force politique qui dénonce et combat pied à pied l’enfermement de la France dans l’UE, l’euro et l’Otan, une vassalisation voulue, initiée, organisée par le grand capital pour exploiter à leur aise les travailleurs, casser les nations qui protégeaient les droits et les besoins vitaux des travailleurs et de la population, piller dans le même mouvement le patrimoine national, privatiser les services publics les services publics, liquider les libertés.

Le PRCF prétend lutter pour la sortie de l’UE, de l’euro, de l’Otan et du capitalisme mais apporte son soutien à JLM et la FI qui veulent absolument rester dans l’UE et dans l’euro, et donc, nécessairement, maintenir l’inféodation à l’Otan. Le PRCF choisit cette voie plutôt que de joindre ses forces à celles de l’UPR pour peser vraiment sur la pédale « sortie de l’UE ».

Si le PRCF est vraiment déterminé à abattre le système capitaliste, et à défendre les intérêts des travailleurs et des couches populaires, pourquoi cautionne-t-il les chimères d’une prétendue insoumission de JLM et de la FI aux traités européens ?

Pourquoi le PRCF n’appuie-t-il pas, lui aussi, sur la pédale « sortie de l’UE » ?

En maintenant l’UE aux manettes, avec ou sans JLM et la FI, on maintient la dictature de l’oligarchie, on permet à celle ci de liquider ce qui reste des droits, des libertés, de la protection sociale des travailleurs, on autorise la liquidation pure et simple de la nation.

Vous dites que les souverainistes « rechignent à nommer la cause du malaise social, qui est bien le capitalisme financier, particulièrement extrême en France ».

« Mon ennemi principal, c’est la finance », on a déjà entendu cette musique !

Mais quels sont donc les leviers qu’utilise « la finance » pour vampiriser la nation et appauvrir davantage nos concitoyens ?

Le levier privilégié de ces rapaces là n’est-il pas justement l’Union Européenne qui désarme les travailleurs et les place à la merci des appétits de l’oligarchie ?

Refuser d’apporter son concours au rassemblement des Français qui luttent vraiment pour extirper la nation de l’UE et de l’euro, c’est refuser refuser d’apporter son concours à la mise hors d’état de nuire de l’oligarchie, c’est refuser d’arracher des mains des capitalistes leur joujou préféré, leur arme d’extermination massive, leur machine infernale inventée pour broyer les résistances des travailleurs, les résistances des nations à leur domination, inventée pour mieux berner les travailleurs, inventée pour mieux les soumettre et les exploiter à leur guise.

On ne peut défendre les travailleurs et la nation en les maintenant enfermés dans l’UE, dans l’euro et dans l’Otan. Il faut en sortir et le plus vite sera le mieux.

Seul le rassemblement du peuple de France autour de cet objectif de bon sens, clair, vital, prioritaire, permettra de réunir les Forces nécessaires, de créer le rapport de forces qui ouvrira le chemin de la libération et du retour à l’indépendance de la nation, à la reprise en mains par le peuple de son destin.

C’est ce à quoi travaille l’UPR avec abnégation.


Voir ce commentaire dans son contexte