Commentaire de cettegrenouilleci
sur Urgence pour l'Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

cettegrenouilleci 20 septembre 2019 05:50

@Luniterre

Bonjour

Merci d’avoir pris la peine de répondre à mon commentaire.

Vos remarques n’éclairent rien du tout.

Vous dites :

« Si un voleur rentre chez vous pour vous piller le fruit de votre travail, allez-vous tenter d’attrapper le voleur (le capital financier) pour lui faire rendre gorge, ou sa pince monseigneur, l’outil-levier (l’UE) qui lui a servi pour ce fric frac ? »

Vous me reprochez ensuite de faire « une fixette sur l’outil UE » et de me désintéresser de celui qui le manipule, en réalité.

D’abord, en oubliant qu’il existe des chemins accessibles à notre peuple pour sortir de l’UE , en faisant comme si ce n’était que de dérisoires miroirs aux alouettes qui détourneraient en réalité nos concitoyens de la lutte contre l’ennemi principal (le grand capital), des miroirs aux alouettes auxquels l’UPR se serait laissé prendre, vers lesquels elle dirigerait délibérément et de façon irresponsable ou perverse nos concitoyens, en ne faisant pas de la sortie de l’UE, de l’euro et de l’Otan votre priorité absolue, vous laissez à la disposition du voleur le grand capital) la pince monseigneur (l’UE) qui lui sert à faire exploser toutes les protections de la nation, à vider la caisse et à contraindre le peuple à la soumission et à l’esclavage.

La pince monseigneur en question, ce n’est pas seulement ce qui sert à rentrer par effraction dans la vie des travailleurs, des familles, de chacun de nos concitoyens, à leur vider les poches, à faire éclater les protections de la nation comme par exemple, nos services publics, c’est aussi un fouet qui sert à tenir les peuples en respect, une prison pour les maintenir sous le joug, et une arme de guerre pour les détruire.

En laissant au grand capital, à l’oligarchie euro-atlantique la libre disposition de son joujou diabolique (l’UE), vous laissez aux voleurs toute la latitude dont ils ont besoin pour perpétuer leurs forfaits.

Les Français restent prisonniers de l’UE, le grand capital poursuit son carnage sans entrave et les causeurs gardent matière à discourir et à distraire nos concitoyens du pont levis qu’ils peuvent abattre pour mettre bas les murs de la citadelle qui les affame et les étrangle au lieu de les protéger comme le prétendent les politiciens de pacotille placés à la tête de ce qui reste de notre pays.

Après ça, il ne faudra pas vous étonner si le monde continue à s’écrouler.

Il n’y a pas d’issue à la crise que traverse notre pays sans sortir d’abord la France de l’UE, de l’euro et de l’Otan, une mesure de bon sens que les Français finiront par comprendre, un objectif raisonnable pour lequel ils finiront par se rassembler, une clé dont ils se saisiront pour retrouver leur droit et leur capacité à décider librement de leur destin dans le giron protecteur de la nation.


Voir ce commentaire dans son contexte