Commentaire de Drugar
sur Urgence pour l'Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Drugar Drugar 20 septembre 2019 11:32

@cettegrenouilleci
Bonjour,

« La pince monseigneur en question, ce n’est pas seulement ce qui sert à rentrer par effraction dans la vie des travailleurs, des familles, de chacun de nos concitoyens, à leur vider les poches, à faire éclater les protections de la nation comme par exemple, nos services publics, c’est aussi un fouet qui sert à tenir les peuples en respect, une prison pour les maintenir sous le joug, et une arme de guerre pour les détruire.

En laissant au grand capital, à l’oligarchie euro-atlantique la libre disposition de son joujou diabolique (l’UE), vous laissez aux voleurs toute la latitude dont ils ont besoin pour perpétuer leurs forfaits. »


Tout à fait. Je pousserai même plus loin la métaphore proposée par Luniterre en ajoutant qu’en plus du fouet, l’UE est une chaîne cadenassée qui permet d’attacher les peuples et de les rendre impuissant à se défendre. On peut également y adjoindre un passe-partout permettant au reste de l’équipe de voleur de rentrer à loisir dans la maison.


Donc, de fait, cette « caisse à outils » qu’est l’UE rend le voleur et son équipe totalement inatteignable par le peuple et doit donc être détruite en premier lieu, avant de pouvoir s’attaquer au voleur : on ne peut pas combattre et espéré vaincre un ennemi puissant en ayant les mains et les pieds entravés !!


Toutes les propositions de l’UPR vont dans ce sens : 

se débarrasser des entraves et retrouver une capacité d’action : sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN et retour de la souveraineté.

se doter d’outils puissant permettant de combattre le voleur : RIP/RIC, reconnaissance du vote blancs, nationalisation des secteurs stratégiques, etc...


Finalement, les propositions de l’UPR vont dans le sens des souhaits de Luniterre, seulement, il faut raison garder et ne pas vouloir mettre la charrue avant les bœufs !



Voir ce commentaire dans son contexte