Commentaire de CLOJAC
sur Atolls du Pacifique : la grande supercherie des écolos


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

CLOJAC CLOJAC 20 septembre 2019 11:36

@ticotico
La terre est une planète vivante. Ce que les éléments emportent ici, ils le déposent là. Sur des côtes longues de centaines de kilomètres c’est difficile de suivre l’évolution, trop de paramètres plus ou moins aléatoires interfèrent.
Par contre un atoll étant un microcosme, interagissant avec des voisins avec des courants constants et des houles liées aux vents dominants, on observe une répétition des phénomènes quand on les étudie sur quelques décennies. C’est donc plus facile de tirer des conclusions factuelles.


Voir ce commentaire dans son contexte