Commentaire de Bertrand Loubard
sur Titi Palé[1], Paul Kagamé et le deuxième acte de la Tragédie Rwandais


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Bertrand Loubard 2 octobre 2019 16:01

@Paul Leleu
Merci de votre commentaire. Je dois avouer ne pas bien connaître les Editions de l’Harmattant (L’harmattant étant un alysé, un vent de sable, qui peut aveugler ... etc.). Cependant toute maison d’édition à une politique rédactionnelle et les outils de mise en œuvre des objectifs recherchés (quels qu’ils soient). J’ai été un peu déçu de quelques « coquilles » ou copier - coller raté ... (je ne vois que très rarement les pierres orthographiques que je laisse dans mes lentilles « scriptorrhéiques ») mais surtout étonné qu’il n’y ait pas eu les réactions habituelles (à ma connaissance) des « gardiens de la révélation kagaméenne ». Pour le Général Tauzin j’apprécie son côté « plutôt Colombe que Faucon » et surtout son analyse de la réalité rwandaise que je partage sur la plupart des points. Vous dites : « c’est notamment lui qui a repoussé l’offensive de 1990, et il raconte ça très bien ». Si mes souvenirs sont exacts, il s’agit plutôt de l’offensive FPR sur Ruhengéri de février 1993 avec destruction des installations du barrage hydro électrique de Ntaruka et l’évasion du Colonel Théoneste Lizinde enfermé à la prison de cette Préfecture, depuis sa tentative de coup d’état raté de 1980.
(http://rwandadelaguerreaugenocide.univ-paris1.fr/wpcontent/uploads/2010/01/Annexe_23.pdf
Bien à vous.


Voir ce commentaire dans son contexte