Commentaire de Pauline pas Bismutée
sur L'enfance sacrifiée de la malbouffe


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pauline pas Bismutée 19 octobre 2019 19:12

Vous avez raison. Le nivellement par le bas atteint aussi nos assiettes : supermarchés remplis de bouffe et rien à manger.

Comme dit Pierre Rhabi, au lieu de « bon appétit » on en serait presque a souhaiter « bonne chance » ...


Voir ce commentaire dans son contexte