Commentaire de Piere CHALORY
sur Le Fou, son Médecin & la Société


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Piere CHALORY Piere CHALORY 5 novembre 2019 10:53

@Loatse

Bonjour Loatse et merci pour votre commentaire, travailler dans ce milieu doit-être assez éprouvant en effet, courage à votre’’princesse des gares’’,  smiley ce livre quoique un peu ardu à lire, doit résumer à peu tous les cas de figure de folies répertoriées depuis l’Antiquité. Pour la nouvelle approche je confirme, suite à la ’’loi kouchner’’ qui s’est heurtée à l’incompréhension des syndicats d’infirmiers, le fou doit être intégré et même amené à soigner ses semblables officiellement.
 smiley
J’imagine la tête des infirmiers, qui doivent déjà se coltiner une équipe de furiosus suractifs, essayer de faire comme pour un stagiaire normal, de l’éduquer, de l’instruire pour enfin se retrouver au m^me niveau que les fous qu’ils soignent, réellement... Les fous étant parfois très intelligents, il se pourrait même que l’un d’entre eux finisse par remplacer le directeur de l’asile, ce serait presque drôle si dans les faits certaines pathologies sont hélas incompatibles avec la vie dite de groupe, et encore plus avec les soins professionnels de malades difficiles... 

Bonne journée et bonjour à votre Princesse des gares...

PC


Voir ce commentaire dans son contexte