Commentaire de sls0
sur La ruée de l'industrie vers les armes laser inutilisables quand il pleut, la pompe à fric qui va nous ruiner


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

sls0 sls0 12 novembre 2019 20:54

Qui sait ce que c’est un réflecteurs à réseau de Bragg ?

Ah, je vous explique, dans un laser il y a des réflecteurs pour permettre l’effet laser.

Les miroirs de Bragg c’est ce qui se fait de mieux, c’est bien ciblé par fréquence.

Une cible avec un réseau de Bragg adapté à la fréquence d’un laser en aura rien a foutre du laser, ça sera réfléchie.

Voilà une première solution pour les lasers.

Certains missiles tournent sur eux même ce qui ne laisse pas de temps pour monter en température.

Les micro-ondes on s’aperçoit dans la vie de tout les jours qu’on peut s’en protégé. Durcir un drone c’est pas la mer à boire. Bien sûr qu’il est aveuglé mais de l’inertiel fera le boulot le temps de la crise.

Maintenant on passe au drone.

Une défense aérienne c’est des radars qui surveillent et détectent. La terre étant ronde, plus on est bas, plus tard sera la détection. A 30m sol un hélico sera visible à 20km. L’UAV-X des houthis a une signature radar 10 à 100 fois inférieure à un hélico, pour les 20km c’est déjà moins sûr. Quand les radars ont un vecteur ils passent le relais aux radars des batteries anti aériennes. S’ils sont très fort en suivi de cibles ils sont infoutus de détecter une cible vu l’étroitesse de leur faisceau.

Il vaut mieux détecter le plus tôt possible pour que les batteries aient le temps de se préparer.

On a inventé les AWACS parce qu’au raz du sol un radar normal est à la ramasse. Le pauvre c’est une signature radar de piaf qu’il doit trouver, la même chose qu’un F22.

C’est presque du tir à vu un UAV-X, il vaut mieux avoir des Lucky Luke aux commandes, il déboule à 70m/s, 5km en une minute.

Vu qu’il coute 2500€, on peut se permettre de la saturation, 60 drones c’est à peine le prix du missile sensé l’abattre.

Le système laser c’est comme un télescope sur le papier c’est toujours génial. Ceux qui emploient un télescope savent que la plus mauvaise lentille est l’athmosphère.

Ca peut être changé depuis mais ça m’étonnerait. En 1974 quand j’ai passé ma licence radio amateur, j’ai appris que les ondes en fonction de leur fréquences faisait un peu ce qu’elles voulaient dans l’atmosphère. Ca se calculait bien sûr mais parfois on faisait de l’impossible en liaison.

Si faire pleuvoir est possible on ensemence un nuage à pluie avec de l’iodure d’argent et il y a de fortes probabilité de pluie. Les américains ensemençaient au dessus de la piste Hô Chi Minh, pendant la période de la mousson. Il faut les bons nuages qui déjà par leur présence gênent fortement les lasers.

Oui des sociétés ont sorti des fusils à micro ondes, certain que ça marche bien avec des drones du commerce. Avec du durcit c’est déjà moins sûr.

J’ai aussi vu la démonstration de l’oerlikon, 3 obus suffisent pour dézinguer un drone blanc à 80km/h sur le beau fond vert d’un flan de montagne.

J’attends l’essai d’un UAV-X à 250 km/h à 30m sol de couleur ciel sur fond du ciel.


Voir ce commentaire dans son contexte