Commentaire de sls0
sur L'arme de poing semi-automatique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

sls0 sls0 12 novembre 21:57

@foufouille
En longue distance il y a le vent, la pression atmosphérique, l’effet Coriolis, la température et l’angle de tir.
A l’arc il y a le vent et l’angle de tir.
Si en tir à balle je calculais ces paramètres, en parcours chasse sans viseur à force de tirer le vent était pris en compte presque automatiquement.
Sur mon recurve j’étais souvent en 60lb, si on tire beaucoup de flèches sur une journée ça va. 80lb on ne fait pas des séries à longueur de journée mais on va au cerf et l’élan sans problème.
Lecaille avait des branches 120lb pour le buffle et le grizzly. Je lui ai parlé du lion, il m’a dit ce n’est plus une notion de puissance mais le coeur transpercé on en a vu charger sur 45m et tu connais mes distances de tir.
Je lui ai dit « et l’éléphant ? » Il m’a répondu que la poignée tenait facilement à 180lb, qu’il savait bander à cette puissance et qu’un flèche double fût plus lourde blesserait mortellement l’éléphant. Il m’a dit tu connais ma déontologie, on tue sur place. Pas de chasse à l’éléphant. Votre arbalète de 400lb permettrait de tuer un éléphant de façon déontologique.
Tuer à l’arc ou l’arbalète ce n’est pas l’effet de choc mais l’hémoragie foudroyante. Donc pointe de chasse qui foutra un bordel balistique plus rapidement sur une flèche courte que sur un flèche longue. On fera toujours un meilleur groupement en longue distance à l’arc.
En parcours field à l’arbatète c’est 30m maxi parce qu’au dessus ce n’est plus de la précision c’est de la loterie.
En parcours à l’arc c’est plus loin j’ai eu du 90m, par contre hors petit gibier en chasse 30m est un maximum mais pour avoir la certitude de tuer sur place.

Quand on fait ses flèches soit même il est plus facile de régler son arc, on tire des flèches sans empenage qui amplifie tout les défauts. Que font vos flèches sans plume Foufouille ?


Voir ce commentaire dans son contexte