Commentaire de Gilles Mérivac
sur Appel du pape François à la paix


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gilles Mérivac Gilles Mérivac 17 décembre 2019 15:06

@Tall
Peut-être ont-ils essayé de le faire, et que les popes ont refusé d’être les marionnettes d’un pouvoir totalitaire. Mais je crois plutôt que les liens du clergé orthodoxe avec les tsars étaient trop étroits pour que les bolcheviques n’en prennent pas ombrage. Le massacre de la famille Romanov a anéanti toute possibilité de coopération.


Voir ce commentaire dans son contexte