Commentaire de oncle archibald
sur Appel du pape François à la paix


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

oncle archibald 18 décembre 2019 11:56

@oscar fortin et @MaugisMichel :

Celui qui a la lecture de vos billets ou interventions ne devinerait pas que vous êtes tous les deux communistophiles autant que je suis communistophobe ne serait vraiment pas perspicace.

A la différence de vous autres adorateurs du Che, de Fidel et de Staline réunis pour qui la vie se résume, pour parodier un slogan publicitaire bien connu, à « un coco sinon rien », le Pape François et les Chrétiens « ordinaires » se contentent d’observer que tous les hommes étant « fils de Dieu » et « créés à son image » sont complètement égaux en tout à ses yeux, et également chérissables, qu’ils soient cocos ou pas, chrétiens ou pas, cubains ou pas, ricains ou pas. Et aussi tous intelligents, capables de discerner le bien du mal, et libres de leurs choix, ce qui est capital.

Ceci étant dit le Christ a martelé que les plus pauvres, les plus humbles, les plus vulnérables, étaient plus encore que les autres ses fils bien aimés. Il a célébré la grandeur d’âme du « bon Samaritain », comme celle du père du Fils prodigue, comme celle du pasteur retrouvant sa brebis perdue.

Mais il n’a jamais dit à ma connaissance je ne veux voir qu’une tête et ceux qui ne veulent pas marcher au pas derrière le Che derrière Fidel ou Staline ou Marx le paieront chèrement, au goulag d’abord et dans les flammes de l’enfer ensuite.

N’oubliez jamais qu’un homme en vaut un autre, point final. C’est la grandeur extraordinaire de la démocratie. Quand on va voter la voix du mec hyper pointu en politique et en gestion qui a analysé tous les programmes et réfléchi des mois avant de voter ne vaut rien de plus ni rien de moins que celle du poivrot qui va voter pour le dernier qui lui a payé un verre. C’est superbe et c’est la base de tout ce qui compte vraiment dans la vie, en tout cas pour moi : la liberté !

Dans les pays communistes ou les résultats des « élections » sont connus avant le vote ce qui fait rire tous ceux qui sont habitués à une véritable démocratie ceux qui ne « pensent pas bien » sont des parias, voire sont considérés comme fous car il faut l’être n’est-ce pas pour ne pas considérer le communisme comme le sirop typhon du pauvre, l’universelle panacée, à la cuillère ou bien dans un verre etc etc ....

Hélas dans ces pays là non seulement les pauvres sont encore plus pauvres qu’ailleurs mais il y a beaucoup plus de pauvres qu’ailleurs. Corée du Nord, Cambodge, Algérie, Cuba, Venezuela .... autant de petits paradis sous bannière communiste ou l’on a intérêt à être d’accord avec les dirigeants pour avoir le droit d’exister, tout simplement.


Voir ce commentaire dans son contexte