Commentaire de HELIOS
sur Brexit : de quoi a-t-on le droit de parler ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

HELIOS HELIOS 20 décembre 2019 20:00

@HELIOS

suite (Samy Levrai)

Collard, en bon avocat, a résumé le fond que vous vous gardez bien de comprendre :
Que reproche-on a l’Union Européenne ? ce sont ses traités qui ôtent toute souveraineté aux états qui les ont signés.
Le rêve des européens avant l’UE, c’était l’existence d’une Europe des nations ayant des traités bi ou multilatéraux sur des thèmes choisis et par dessus tout cela, des mécanismes de défenses civilisationnelles et préférentiels.

Il y a deux façons de sortir de l’UE telle qu’elle est :

(1) révoquer les traites existants (solution radicale) mais possible voir ma réponse ci-dessus (art 50 / constitution)

(2) revoir ces traités dans le sens qui nous convient et qui n’implique pas le renoncement a l’Europe mais son évolution. C’est peut être moins simple, mais tout est toujours possible dans ces domaines. nous avons 1000 ans de traités qui se sont tous éteints.

Ces deux cas s’appellent « sortir de l’UE », car modifier les traités existant et ne gardant que « l’UE » coquille vide, ce n’est plus l’UE, mais une autre Europe.

Vous avez aussi le droit de faire semblant d’être con, vous ne l’êtes surement pas, rangez la langue de bois.
Ce que dit Collard, c’est le point 2 ci-dessus : revoir (et modifier) les traités.
Le dogme est toujours mauvais, voyez vous, et dans beaucoup de cas, il existe dans l’UE des mesures éminemment favorables à conserver. (il faudrait que je liste, certes...)


Voir ce commentaire dans son contexte