Commentaire de JL
sur Lettre d'un con caduque à ses contemporains


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Francis JL 11 janvier 14:07

Un con n’est jamais caduc, n’en déplaise à Brassens, qui l’a lui-même déclaré : quand on est con on est con. Ce qui n’est clairement pas votre cas, cher astus.


Voir ce commentaire dans son contexte