Commentaire de AlLusion
sur La décennie 2020 ou la finance dans le rôle de l'orchestre sur le Titanic


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

AlLusion AlLusion 23 janvier 2020 19:18

@Eliane Jacquot
 Aussi d’accord avec votre analyse.
 Ce qui fonctionne aujourd’hui encore : le haut et le bas de gamme.
 La qualité a été supplantée par la quantité par le néo-libéralisme du bas de gamme.
 Les pourcentages de rabais lors de toutes les soldes ne parviennent plus à écouler les stocks parce qu’ils ne sont que des suites d’autres épisodes de fêtes ou de jours comme les « black fridays » ou autres.
 Il y a deux mots qui manquent peut-être dans votre billet, bien qu’ils soient enrobés dans d’autres concepts cités : « durable » et « numérique ».
 Ce qui est durable vient en principe à l’encontre de la consommation.
 Le numérique, paradigme à lui tout seul permet de produit trop grâce aux machines.
 L’Asie est en marche forcée sans aucune démocratie à l’occidentale avec la Chine qui dépassera l’économie américaine, dans très peu de temps.
 L’Europe, elle, dans le désordre actuel, devrait se résoudre à descendre encore sur l’échiquier des blocs (je ne dis même plus des nations qui en font partie)


Voir ce commentaire dans son contexte