Commentaire de Daniel PIGNARD
sur Réforme des retraites ou projet de destruction du peuple ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 10 février 14:22

@uleskiserge

Casse de la reconnaissance du réel. Casse de la bienséance et des bonnes mœurs : ses 14 juillet avec les noirs.

A comparer à De Gaulle :

" Vous savez, cela suffit comme cela avec vos nègres. Vous me gagnez à la main, alors on ne voit plus qu’eux : il y a des nègres à l’Élysée tous les jours, vous me les faites recevoir, vous me les faites inviter à déjeuner. Je suis entouré de nègres, ici. […] Et puis tout cela n’a aucune espèce d’intérêt ! Foutez-moi la paix avec vos nègres ; je ne veux plus en voir d’ici deux mois, vous entendez ? Plus une audience avant deux mois. Ce n’est pas tellement en raison du temps que cela me prend, bien que ce soit déjà fort ennuyeux, mais cela fait très mauvais effet à l’extérieur : on ne voit que des nègres, tous les jours, à l’Élysée. Et puis je vous assure que c’est sans intérêt. "

(Entretiens avec Jacques Foccart, 8 novembre 1968. cité dans ses Mémoires, tome 2.
 Le Général en mai. Journal de l’Élysée. 1968-1969,
éd. Fayard/Jeune Afrique)


Voir ce commentaire dans son contexte