Commentaire de Daniel PIGNARD
sur La Marseillaise chantée par l'orchestre de l'Opéra de Paris, en grève sur le parvis même de l'Opéra


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 12 février 15:32

Mais maintenant Notre Merveilleuse Marseillaise est capable de nous servir pour briser les verrous de fer que sont les lois liberticides en y mettant toutes sortes de pensées interdites que l’on devine sans pouvoir les condamner.

Le refrain même permet d’appeler aux armes sans pouvoir être condamné.

 

 

Couplet 2 contre les impôts et les taxes.

 

Que veut cette horde d’esclaves,
 De traîtres, de rois conjurés ?
 Pour qui ces ignobles entraves,
 Ces fers dès longtemps préparés ? (Bis)
 Français ! Pour nous, ah ! Quel outrage !
 Quels transports il doit exciter ;
 C’est nous qu’on ose méditer
 De rendre à l’antique esclavage !
 


Couplet 3 contre les étrangers qui sont dans le gouvernement, dans le Parlement, dans la magistrature, dans les médias, dans les banques, dans les élites des partis ou des églises.

Contre les étrangers qui veulent des aménagements de lois pour satisfaire leur mode de vie étranger au nôtre.

 

Quoi  ! Des cohortes étrangères
 Feraient la loi dans nos foyers !
 Quoi ! Des phalanges mercenaires
 Terrasseraient nos fiers guerriers ! (Bis)
 Dieu ! Nos mains seraient enchaînées !
 Nos fronts sous le joug se ploieraient !
 De vils despotes deviendraient
 Les maîtres de nos destinées !
 

Couplet 4 contre ceux qui votent ou font voter des lois contre nature.

 

Tremblez, tyrans et vous, perfides,
 L’opprobre de tous les partis !
 Tremblez ! Vos projets parricides
 Vont enfin recevoir leur prix. (Bis)
 Tout est soldat pour vous combattre.
 S’ils tombent, nos jeunes héros,
 La terre en produit de nouveaux
 Contre vous tout prêts à se battre.


Voir ce commentaire dans son contexte