Commentaire de velosolex
sur Je suis pangolin, je suis civette, je suis chauve-souris… et je suis innocent


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 12 février 19:43

@Fergus
Il me semble que Flaubert avait écrit le synopsis : Nos deux gars retournaient à leurs écritures d’employés de bureau, comme avant de faire fortune. 
Je n’ai jamais été satisfait de l’interprétation que les critiques et les spécialistes faisaient de l’histoire, selon laquelle Flaubert dénonçait l’amateurisme, qui n’aboutissait qu’au désastre.
Si c’est vrai, les deux compères gardent toujours pour autant leur allant, leurs envies d’entreprendre. Et en ce sens, ce sont des modèles de résilience.
Et autant de fidélité l’un vis à vis de l’autre. 
J’ai tendance à ne voir dans leur destin qu’une métaphore de la vie. Et peut être bien qu’un livre est d’autant bon qu’il permet de multiples interprétations. 


Voir ce commentaire dans son contexte