Commentaire de Armand Griffard de la Sourdière
sur Et Claire Bretécher dessina la femme (libérée)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Dans les années 80 y’avait une chanson incontournable qui passait dans les boites :

 ♫ elle est abonnée à Marie Claire

 Dans l’Nouvel Ob’s elle ne lit que Brétecher ♪

   Ne la laisse pas tomber ... (-)

 Etre une femme libérée...

 Tu sais c’est pas si facile etc....

 


Voir ce commentaire dans son contexte