Commentaire de velosolex
sur Je suis pangolin, je suis civette, je suis chauve-souris… et je suis innocent


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 13 février 12:45

@nono le simplet
Y a pas de secret. je l’ai relu il y a quelques temps, comme beaucoup de livres qui m’ont marqué.
Au bout de 40 ans tu ne conserve que le souvenir parfois ébloui, et si tu relis le livre, tu as la surprise de constater que même son paysage a changé. Je relis actuellement Leo Perutz que je te recommande. Relu « le miracle du manguier » ecrit en 1917 qui m’est apparu cette fois ci une fable contre la mondialisation et une mise en garde contre les apprentis sorciers...
Peut être en ferais un papier si je ne suis pas trop paresseux. « Le cavalier suédois », est un conte philosophique extraordinaire, mais « le judas de léonard » est tout aussi magnifique. L’intérêt de cet auteur est de mêlé une fable philosophique, moraliste, policière, marquée par la force du destin, avec une page d’histoire. Pour "le judas de Leonard, cela se passe à Milan en 1498. Perutz était aussi un mathématicien s’intéressant aux théories des jeux. Un théorème porte son nom. 


Voir ce commentaire dans son contexte