Commentaire de velosolex
sur Napoléon sur le divan : première psychanalyse de l'Empereur...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 13 février 23:36

@Raymond75
Il ne faut pas oublier que pendant longtemps, les guerres républicaines, puis Napoléoniennes ne furent que des guerre de défense du territoire national, tant les armées de l’Europe entière voulaient la peau de la république, un exemple fâcheux pour les autres peuples. Cette armée conquérante est vécue comme des libérateurs par beaucoup d’italiens, car portant des idéaux révolutionnaires.. ( Lire certaines pages de Stendhal) Beethoven, admirateur de Napo apprendra ensuite à le détester. Car peu à peu ça se gâte. Les objectifs deviennent impériaux, totalitaires, ploutocrates. Exemple la guerre d’Espagne qui marque le début de la fin : Les espagnols avaient autorisé l’armée napoléonienne à gagner les Portugal, allié alors avec les anglais, mais Napo en a profité pour installer sur le trône d’Espagne son frère. A partir de quel moment un homme perd il la main, et la raison. Sans doute quand les admirateurs et les courtisans deviennent trop nombreux. Alors ce que certains appelaient la chance, commence à vous abandonner. La plus vieille histoire du monde


Voir ce commentaire dans son contexte