Commentaire de Arogavox
sur Scandale d'espionnage : 120 pays ont payé des milliards de dollars pour le vol de leurs secrets


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Arogavox 14 février 15:05

@pemile
 Ne vous êtes-vous pas encore rendu compte que c’est vous qui êtes têtu ! !!

L’éventuel extrait de livre autant que l’éventuel livre entier, autant que l’éventuel algorithme personnel secret (à la portée de n’importe quel codeur débutant) qui permettra de convenir à partir de quel extrait ou de quel livre sera composé le code secret composé avec le XOR, ..., autant que les suites de bits contenus dans la clé USB rose sont des clés personneles secrètes dont votre super-méga-ordinateur de casseur de code n’est pas censé connaître la teneur !

Enfin, si vous êtes capable de comprendre qu’une clé personnelle secrète peut avoir une utilité et justifier tout l’art de la cryptographie, vous pourriez aussi être capable de comprendre que « qui peut le plus, peut le moins » ! : 
 n’importe quel débutant en programation saura partir d’une clé personnelle secrète que vous reconnaissez comme valable pour la transformer en un PEUT-ETRE « extrait de livre » de la taille qu’il voudra (en la répétant, shiftant, multipliant, etc au gré de son imagination) .
 Sinon, auriez-vous démontré quelque part que toute cryptographie soit inutile car facilement cassable ?!

 partage d’un secret unique entre plusieurs personnes  ?
 Comment arrivez-vous à concevoir qu’un « téléphone arabe numérisé » ne puisse véhiculer qu’un secret unique entre plusieurs personnes ?
 Tout au contraire : vous ne saurez jamais quand ce sont de sales blagues de potaches, des racontars, des commérages ... ou autre chose de bien plus sensible qui est échangé ! 
  Quelle tête ferez-vous si, à la fin de votre vie, vous aviez la chance extraordinaire que votre super-méga-ordinateur-de-force-brute réussise enfin à décrypter le premier message qui lui aura été soumis : « Le présent message n’est qu’un leurre : à na pas utiliser pour le prochain XOR » !


Voir ce commentaire dans son contexte