Commentaire de Avlula
sur Ex-prisonnière du SBU - « J'ai été violée pendant 11 jours et enterrée vivante »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Avlula 15 février 01:19

Qu’ils paient pour ce qu’ils lui ont fait subir, et dénoncer le fascisme qui règne en Ukraine.

Je trouve assez aberrant de mettre ces deux choses dans la même phrase (un peu mal tournée d’ailleurs), comme pour amalgamer des dingues sanguinaires tarés et un courant politique, certes critiquable historiquement ou doctrinalement, mais tout de même on a affaire à des niveaux de gravité tellement différents. Ça me tient à cœur, par les temps qui courent, de ne surtout pas faire une sorte d’essentialisme politique, car on sait qu’il existe des gens ayant des opinions revendiquées fascistes, qui pour autant sont sains d’esprit et bienveillants (simplement, dans leur tête ce mot recouvre autre chose que dans celles de la majorité), et inversement.

Cela dit, on n’est malheureusement pas surpris lorsqu’on a entendu ce genre d’histoires tellement de fois, partout et dans des circonstances diverses. Il y a des situations qui fabriquent et font ressortir le pire de l’humain, on a tous ça en nous et on peut analyser ce qu’on a de plus que ces ordures : empathie, principes, morale, foi, confort, tolérance aux diversités de toute nature (on ne se considère pas en guerre), absence de prise de drogues diverses... Restons humbles tout de même, on n’est pas certain que beaucoup nous sépare de ça.

Sur ce principe-là, je peux écouter et croire ce témoignage sans pour autant politiser la question, dire « vive les gentils russes contre les méchants ukrainiens » par exemple, c’est hors-sujet. Néanmoins la moindre trahison maniant des sujets aussi lourds et horribles (affaire des couveuses au Koweit par exemple) à des fins de manipulation est difficilement pardonnable, attention, gardons notre sang froid et nos principes.


Voir ce commentaire dans son contexte