Commentaire de Robin Guilloux
sur Sous la direction de Jean-François Marmion, Psychologie de la connerie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Robin Guilloux Robin Guilloux 10 mars 13:41

@eddofr

Magnifique ! J’adorais moi-aussi les miens :

« Les grands-pères sont les maîtres, les véritables philosophes de tout être humain, ils ouvrent toujours en grand le rideau que les autres ferment continuellement. [...] Les grands-pères placent la tête de leur petit-fils là où il y a au moins quelque chose d’intéressant à voir, bien que ce ne soit pas toujours quelque chose d’élémentaire, et, par cette attention continuelle à l’essentiel qui leur est propre, ils nous affranchissent de la médiocrité désespérante dans laquelle, sans les grands-pères, indubitablement nous mourrions bientôt d’asphyxie. »

(Thomas Bernardt, Un enfant, trad. Albert Kohn, p.26, Folio n° 2542)


Voir ce commentaire dans son contexte