Commentaire de republicain
sur Tsunami de mensonges sur le protocole Raoult !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

republicain 31 mars 2020 14:16

DES MILLIERS DE FRANÇAIS INTOXIQUES PAR LES FAKE NEWS SUR LES DECES PROVOQUES PAR L’Hydroxychloroquine

 

Tout d’abord une bonne vraie nouvelle dont on ne vous parlera pas :

Une étude chinoise montre que l’hydroxychloroquine améliore le pronostic chez des patients COVID+ (symptômes modérés à sévères, réas exclues). Malgré le petit nombre de cas, la différence est significative. Ceci montre l’efficacité de ce protocole.

 

Ensuite une avalanche de fake

. Les média évoquent désespérément des morts liée à la prise de ce médicament et oublient de préciser qu’il est impossible d’en citer un seul…

1 que l’automédication est dangereuse pour tous les médicaments

2 que l’ARS de nouvelle aquitaine n’a signalé aucun décès mais des cas d’hospitalisation

Coronavirus : des décès suspects confirmés après usage de la chloroquine

VIDÉO. Des effets toxiques cardiaques et des morts ont été relevés dans des hôpitaux français chez des personnes positives ayant pris de l’hydroxychloroquine.

 

Vérification faite, ils avaient pris les antiviraux du vih que chacun sait anodins

La dépêche évoque trois décès suspects mais

 

  • A l’hôpital

En associant le traitement du sida au Plaquénil

Ce n’est pas le protocole RAOULT , le Professeur déconseille d’utiliser les antiviraux du Sida

« Une trentaine » d’effets indésirables graves, dont « trois décès » ont jusqu’à présent été signalés chez des patients atteints du coronavirus traités par Plaquénil (hydroxychloroquine) mais aussi d’autres médicaments tels que le Kaletra (un antirétroviral associant lopinavir/ritonavir), a indiqué à l’AFP Dominique Martin, le directeur général de l’ANSM.

3000 malades sont morts du covid 19, ils avaient tous pris du doliprane, qui oserait accuser le doliprane ?

Le Doliprane n’est pourtant pas anodin

 

Doliprane, Dafalgan, Efferalgan... De nombreux médicaments à base de paracétamol sont vendus sans ordonnance et couramment utilisés contre les douleurs et les fièvres. Mais à doses trop élevées, cette substance peut s’attaquer au foie.

La mort de Naomi Musenga, décédée le 29 décembre 2019 à 22 ans après avoir été raillée au téléphone par une opératrice du Samu de Strasbourg, est "la conséquence d’une intoxication au paracétamol absorbé par automédication sur plusieurs jours", a indiqué mercredi la procureur de cette ville, Yolande Renzi.

"La destruction évolutive des cellules de son foie a emporté une défaillance de l’ensemble de ses organes conduisant rapidement à son décès", selon Mme Renzi.

" -

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), "une dose unique de 10 à 15 grammes suffit à provoquer une nécrose hépatique pouvant être mortelle". C’est pourquoi le paracétamol est souvent utilisé dans les suicides.

La dose maximale est 3 grammes par 24 heures, en espaçant les prises.

"Quand on prend 4 grammes par jour pendant plusieurs jours, en particulier si on consomme de l’alcool en même temps, c’est de nature à provoquer une hépatite médicamenteuse dite fulminante, c’est-à-dire radicale rapidement", souligne le Pr Chast.

Il s’agit d’une urgence, qui nécessite l’administration d’une molécule appelée N-acétylcystéine. Faute de traitement rapide, cette affection du foie peut être fatale.

Une surdose de paracétamol provoque d’abord des "signes discrets d’irritation gastro-intestinale", selon l’OMS.

Ils "sont généralement suivis deux jours plus tard d’anorexie, de nausées, de malaise, de douleurs abdominales, puis de signes progressifs d’insuffisance hépatique et, finalement, de coma hépatique".

"Chaque année en France, près d’une centaine de transplantations hépatiques (sur environ 1.200 au total, ndlr) sont liées à une intoxication au paracétamol« , déplore le Pr Chast. »C’est une proportion considérable, tout ça pour un mésusage d’un médicament réputé anodin".

Et même si on est vigilant, on peut parfois dépasser la dose maximale sans le savoir.

Personne dans les média  ne peut confirmer à ce jour le moindre décès par automédication lié à la chloroquine et c’est heureux, en dehors des américains qui ont avalé leur détergent pour aquarium…


Voir ce commentaire dans son contexte