Commentaire de eau-du-robinet
sur CHLOROQUINE : l'appel URGENT d'un groupe de médecins


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eau-du-robinet eau-du-robinet 11 avril 2020 00:58

Bonjour rosemar,
.
Le professeur Raoult préconise de prescrire la chloroquine associé avec une antibiotique de l’apparition des premier symptômes, hors dans les autres cliniques on réserve le traitement de la chloroquine au patients au stade avancée voire au stade finale !
.
La la chloroquine ne peut plus rien faire pour ses malades en stade finale !
.
C’est quand même bizarre que les personnes mort soit disant suite à un arrêt cardiaque se trouvent essentiellement hors du secteur sur Dr Raoult.
.
Je fait ici un copier coller d’un message précédent :

Je viens de découvrir l’article de LADEPECHE.fr

.

Déjà reconnu mondialement en tant que médecin infectiologue, le Professeur Didier Raoult de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection, à Marseille, est en passe de devenir une véritable star auprès du grand public avec ses recherches sur son traitement à la chloroquine pour combattre le coronavirus. Jeudi après-midi, il a pu présenter à Emmanuel Macron venu lui rendre visite à Marseille les résultats positifs de sa nouvelle étude.

Selon le professeur marseillais, son traitement à base d’hydroxychloroquine (un dérivé de la chloroquine) et d’azithromycine (un antibiotique) sur 1061 patients malades du Covid-19 a guéri 973 patients (91,7 %) en 10 jours. A noter, selon le résumé de l’étude publié par l’IHU qu’aucune toxicité cardiaque n’a été observée chez ces patients, dont l’âge médian est de 43,8 ans, alors que beaucoup de médecins mettaient en garde contre les effets de hydroxychloroquine sur le cœur.

« Un taux de mortalité de 0,47% »

source et suite....

.
Dans la conclusion présentée à Emmanuel Macron, Raoult assure que "la combinaison hydroxychloroquine-azithromycine, lorsqu’elle est démarrée immédiatement après le diagnostic, est un moyen sûr et efficace pour le traitement du Covid-19, avec un taux de mortalité de 0,5%, chez les patients âgés". Selon l’infectiologue marseillais, le traitement qu’il a mis au point évite que la maladie ne s’aggrave et élimine la persistance et la contagiosité du virus dans la plupart des cas.

.
Rosemar je le répète pour vous smiley

qu’aucune toxicité cardiaque n’a été observée chez ces patients, dont l’âge médian est de 43,8 ans, alors que beaucoup de médecins mettaient en garde contre les effets de hydroxychloroquine sur le cœur.
.
Maintenant j’aimerais savoir quel type de traitement, quel dose de chloroquine, quels médicaments associes voire non associes, les médecins niçois ont utilisées pour avoir provoque les « soit disant arrêts cardiaques » ?
.
Il y quelque chose qui m’intrique chez les cliniques niçoises !


Voir ce commentaire dans son contexte