Commentaire de François Vesin
sur Course de lenteur en Syrie : pour une diplomatie des nations (2/2)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

François Vesin François Vesin 11 avril 2020 23:08

Vous annoncez péremptoirement dans votre bio :

« réveillé d’un long comas...etc »

Des charlatans de circonstances vous auront trompé,

vous n’êtes toujours pas réveillé, vous gisez dans les ténèbres !

Les méchants restent les étasuniens dans leur stratégie mortifère

de démembrement systématique du Moyen-Orient

Ils sont secondés par leurs loufiats de l’OTAN, France en tête

et ils sont en train de se prendre une branlée qui va très vite

leur faire regretter de s’être laissé conditionner par Kissinger et Brzezinski.


Voir ce commentaire dans son contexte