Commentaire de Djam
sur Après la crise sanitaire, l'horreur économique au carré


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Djam Djam 19 avril 10:20

@berry
On aimerait que l’analyse de Cossette soit la bonne mais je crains que lui aussi se berlure un peu... le Système de domination et de pouvoir a démarré il y a fort longtemps. On peut parler de décennies. La finance à totalement pris le pouvoir absolument partout et à tous les étages mondiaux. Les banques tiennent tout. La BRI ainsi que tous les organismes mondiaux (FMI, OMS, OMC, ONU...) sont des entités créées pour bloquer totalement toute indépendance et toute souveraineté partout où il y avait Nation.

Les Etats, en Europe comme aux USA, ne sont que des théâtres faits pour occuper les masses et faire en sorte qu’elles continuent à croire à la « démocratie » et à toutes ces escroqueries. Un pays qui ne contrôle plus sa monnaie est définitivement neutraliser, il n’a plus du tout de pouvoir de décision ni de contrôle sur quoi que ce soit.

La seule chose qui reste aux résidus de nations c’est la gestion des soubresauts sociaux. C’est ce que fait ici Macron. Il n’est pas con du tout, il sait simplement qu’il n’a jamais eu la main hormis celle de jouer le rôle pour lequel il a été coopté... et c’est pareil aux USA et ailleurs en Europe.

Pour se pérenniser ce Système bancaire totalitaire à besoin de crises majeures. Au besoin il les provoque, parfois c’est une opportunité qui surgit comme le covid19 pour lequel en réalité les services ad hoc savaient parfaitement qu’un tel danger allait se produire tôt ou tard.

Le covid n’est rien d’autre que la énième crise après laquelle, comme le 11/9, les masses seront un peu plus asservies.. et le plus beau, avec leur propre consentement. Vous verrez que le NOM continuera et que les beaux discours du genre « s’en est fini de l’Europe » ici, ou « c’est la fin de la mondialisation » là, tout ça restera des paroles.

Le totalitarisme bancaire planétaire est installé, il durera et les banquiers le savent depuis le début. Ils ne sont debouts et puissants que parce que nous restons crédules, peureux et conditionnés à la consommation de masse. L’avenir sera encoure plus misérable pour nous tous.


Voir ce commentaire dans son contexte