Commentaire de moderatus
sur Les banlieues prennent feu, dans l'indifférence totale médiatique et politique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

moderatus moderatus 27 avril 2020 10:42

@Signal d’alarme

Le Royaume-uni, c’est 40000 morts en tenant compte de l’équivalent de leurs EHPAD...

============================================================

Je vous réponds avec retard , mes excuses, je n’avais pas vu votre post

Des chiffres que ne vous donnera pas l’ordinateur des pompes funèbres Salomon.


On retiendra seulement que la France, sixième ou septième puissance mondiale, se classe dans les quatre premiers du peloton funèbre en Europe pour le nombre de morts par million d’habitants.


La France, avec 67 millions d’habitants, ne représente même pas 1 % de la population mondiale. Et pourtant, avec le système de santé que ’’le monde entier lui envie’’, elle concentre à elle seule, à ce jour, 10 % des morts du coronavirus dans le monde : plus de 22.000 décès pour 200.000 : 341 décès par million d’habitants.


L’Allemagne, pays de vieux, on l’a assez rabâché pour expliquer cette générosité de Merkel vis-à-vis des migrants, l’Allemagne, donc, ne compte, à ce jour, qu’environ 5.800 morts pour plus de 81 millions d’habitants, soit 69 décès par million d’habitants.


La Hongrie d’Orbán, cette affreuse Hongrie qui réinventait les frontières lors de la crise migratoire, un peu moins de 10 millions d’habitants, n’a à déplorer que 250 décès, soit 26 par million d’habitants. La très identitaire Pologne, pratiquement 38 millions d’habitants, compte moins de 500 morts, soit 13 morts par million d’habitants. L’Autriche, 8,9 millions d’habitants, ne déplore que 530 décès, soit 59 par million d’habitants. Nos voisins helvètes, 8,7 millions d’habitants, compte près de 1.600 décès, soit 184 par million d’habitants. On pourrait évoquer le très isolé Portugal, un peu plus de 10 millions d’habitants, qui compte 850 morts, soit 84 par million d’habitants.



Voir ce commentaire dans son contexte