Commentaire de S.B.
sur Demain, quel consentement à l'impôt ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

S.B. S.B. 27 avril 2020 13:01

« valeurs républicaines »

Les grands mots, tout de suite.
La réalité est moins lyrique : la France est le pays où les gens ne sont pas considérés comme des personnes mais comme des vaches à lait à l’infini. Le pays qui a la passion de la taxe sur tout et n’importe quoi. Le pays où, pour l’impôt sur le revenu, le montant imposable du mois est supérieur au revenu net (autrement dit, on paie un impôt sur de l’argent que l’on n’a pas, ce qui est vraiment extraordinaire).

Tout ça pour quoi ?
Côté Justice, pour des peines qui ne sont pas effectuées faute de places en prison ; pour des délais de jugement d’une longueur ahurissante ; pour une prise en charge des mineurs en danger déficiente.
Pour des classes de maternelles à 30 enfants.
Pour « le meilleur système de santé du monde », comme on le voit depuis 2 mois. Pour une prise en charge publique et digne des personnes âgées quasi inexistante. A la place, bienvenue dans le monde merveilleux des EHPAD et autres maisons de retraite, où l’on rend les « résidents » incontinents pour faire des économies, où on mégote sur le jus d’orange (trop cher), où il y a la nuit 1 infirmière pour 50 résidents, alors que les directeurs de certains de ces établissements peuvent toucher presque 1 million par an ? Expliquez-moi ce monde merveilleux où on se fait du fric sur des gens qui vivent les dernières années de leur vie, en rognant leurs besoins et leurs plaisirs les plus élémentaires comme s’ils étaient seulement une marchandise à rentabiliser au maximum ( j’ai là moi aussi une envie subite de sortir un flingue). Je n’ai pas bien compris, pouvez-vous me réexpliquer ? 

La liste n’est pas close : pour des policiers de terrain, des infirmières ou des gardiens de prison honteusement sous-payés.

Elles sont où vos « valeurs républicaines », dans une société qui taxe toujours plus et qui devient de plus en plus inhumaine ?


Voir ce commentaire dans son contexte