Commentaire de DACH
sur Non, le confinement ne sauve pas, il aggrave la mortalité du Covid19, l'économie et la santé des Français


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

DACH 3 mai 23:17

Les résultats pourraient être obtenus en 30 secondes

La start-up israélienne Nanoscent, qui a développé une puce permettant aux appareils électroniques de « détecter » les odeurs, cherche à mettre en application cette technologie dans la lutte contre le coronavirus.

En cas de succès, la technologie pourrait être utilisée pour dépister la population dans les magasins, les hôpitaux ou encore dans les aéroports, avec un résultat en 30 secondes, a déclaré le co-fondateur de la société et PDG, Oren Gavriely, rapporte le Times of Israel.

Oren Gavriely a affirmé que le virus modifie les odeurs émises par notre corps.

"Le coronavirus se développe dans les voies respiratoires supérieures : le nez et les poumons (...) parce qu’il se développe dans le nez, cela change l’odeur de l’air rejeté par les voies nasales."


Voir ce commentaire dans son contexte