Commentaire de JP94
sur Derrière la casse de l'hôpital public, les ordonnances du docteur Union européenne !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JP94 4 mai 18:03

@Parrhesia
cette question du numerus clausus anticipe sur les réductions d’effectifs à tel point que l’on manque d’infirmiers ( il y a donc une accélération de la destruction), et que l’on a recours à des médecins étrangers, parfaitement formés, mais qui ne sont pas infirmiers, et qui sont confrontés à des situations morales pénibles ( ils peuvent être en désaccord en tant que médecins). et par ailleurs, la pénurie de médecins crève les yeux.
Les médecins étrangers sont aussi un moyen de recruter des personnels qualifiés dont la formation n’a pas coûté un centime à l’Etat : c’est du pillage économique, et la mise en concurrence des diplômés.

Par ailleurs, on n’a guère entendu les commissaires de l’UE nous seriner leurs « leçons sur les vertus de l’UE », étant sans doute occupés à cogiter sur comment maintenir un système à la fois absent lors d’une grave sanitaire, et omniprésent quand il s’agit de décider des politiques de santé.

Un petit mot sur la GB : certaines plumes ( Nick Cohen) ont eu le front d’écrire que si la GB faisait si mal front, contre le coronavirus, c’était à cause ... du Brexit ! Mais les mêmes ont passé leur temps à savonner la planche à Corbyn, qui axait sa campagne sur la Santé publique, et était favorable au Brexit (pour de bonnes raisons, pas celles de Johnson). 


Voir ce commentaire dans son contexte