Commentaire de Octave Lebel
sur L'hygiénisme : une bombe à retardement


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Octave Lebel Octave Lebel 19 mai 2020 10:53

Un complément pour se décentrer et se poser des questions, interroger les évidences dont nos cerveaux pourraient se charger et réfléchir sur nos « fonctionnements actuels ».

Grippe de Hong Kong

Pas d’actu. Hormis peut-être ce lecteur de Bourbourg qui en a été victime (courrier paru jeudi), très peu de personnes se souviennent de la grippe de Hong Kong qui a sévi en décembre 1969 et janvier 1970, tuant un million de personnes dans le monde. En France, elle a tué près de deux fois plus que la canicule de 2003 : 31 000 personnes en deux mois. Une énorme surmortalité qui est passée pratiquement inaperçue et pour cause. À la fin des années 60, la grippe, ses malades et ses morts n’intéressaient personne. Ni les pouvoirs publics, ni le public, ni les médias. À l’époque, l’actualité, c’est encore les premiers pas de l’homme sur la Lune ; la guerre du Vietnam où les États-Unis s’enlisent ; le Biafra qui agonise ; la révolution culturelle en Chine ; l’installation au pouvoir de Pompidou, avec pour mission de gérer l’après-68… Mais assurément pas la situation dans les hôpitaux. La presse française consacre des articles sporadiques à l’« épidémie » et n’use même pas alors du mot « pandémie ».

J.-C. S. – Auby  (Source : courrier des lecteurs La Voix du Nord 26/04/20)


Voir ce commentaire dans son contexte