Commentaire de Thierry SALADIN
sur Medef, Montaigne, Ifrap : leur inquiétante stratégie du choc (1/2)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Thierry SALADIN Thierry SALADIN 27 mai 2020 15:29

Bonjour chantecler

"Où s’arrêtera la casse globale de nos sociétés au bénéfice d’une poignée de voyous qui ne voient dans ce système que la possibilité de s’enrichir très rapidement en mettant sous le joug la quasi totalité des populations ."

Où ça s’arrêtera, dites-vous ? Mais à la mise en esclavage de 80 % de l’humanité (= 7 milliards d’individus), comme vous le dites vous-même, et ce en attendant de les faire disparaître purement et simplement, puisqu’ils sont inutiles désormais pour le capitalisme.

"Quand on voit la puissance de feu des multinationales qui façonnent le monde selon leurs intérêts , c’est plus que du vertige , c’est la peur de réaliser les conséquences de ce système fou.

« Je me dis qu’un jour nous atteindrons les limites : plus de consommateurs par manque d’argent , par misère et pauvreté . »

C’est un peu ça. Mais il en restera toujours assez (= des con-sommateurs) d’ici deux ou trois décennies. Car l’oligarchie ne regarde pas plus loin.

« Et probablement une guerre car une oligarchie ne peut continuer à régner que par la violence et la répression . »

Et pour nous en sortir : pour nous délivrer des chaînes, nous les gueux, il y a bien mieux que les violences sociales, etc. Mais voilà, seul Étienne Chouard nous a dit ce qu’il fallait faire.

Et, bien évidemment très rares sont ceux qui ont suivi. C’est ainsi.

Bien cordialement.

Thierry Saladin

P.S. : Il y a quelques mois, j’ai essayé de décrire la situation actuelle. Une description à ma façon. Mais comme je vous lis, assez régulièrement, vous ne devriez pas apprendre grand chose.

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/moi-milliardaire-premiere-partie-220250

Quant aux solutions, je n’en vois qu’une : c’est que le peuple prépare dès à présent l’élection présidentielle de 2022. Mes premières impressions, c’est qu’autour de moi, personne ne semble prêt à vouloir aller dans ce sens. Tant pis. Tant pis pour nous.


Voir ce commentaire dans son contexte