Commentaire de Cyrus de cylonie
sur Les enjeux géopolitiques de l'immigration : vers un changement de population  ? (1/2)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

VY-rus T Cyrus de cylonie 4 juin 17:56

@Ouam

(etc..., voir le lien de cadoudal edifiant...)

>c’ est un article réservé aux abonné , si les gens on lu trop d’ article il ne le veront pas ...

Je reprend donc la parti « donnée publique » sans le texte de l’ auteur .
histoire de pouvoir en discuter factuelement

Adama Traoré
Sans profession, il est connu des fichiers de police pour recel, violences volontaires contre les forces de l’ordre, extorsion avec violences, menaces de mort, outrages, conduite sans permis, usage de stupéfiants, vol à la roulotte… L’homme de 24 ans a été incarcéré à deux reprises : de septembre 2012 à juillet 2014 puis de décembre 2015 à mai 2016. Au cours de peine, il a été mis en cause par son codétenu pour viol.

Assa Traoré
Âgée de 31 ans, la sœur aînée d’Adama Traoré est considérée comme une sorte de chef « de clan » à la tête de la famille Traoré depuis la mort de son père. Après avoir obtenu un diplôme d’éducatrice spécialisée en 2007, elle travaille depuis 2009 dans une fondation. Depuis 2016, elle est parvenue à construire autour d’elle un réseau puissant aussi bien dans les associations antiracistes, mémorielles, islamiques et de promotion de la politique de la ville que dans le monde du spectacle ou encore dans les médias et le monde politique.

Almany Kanouté
Connu des services de police, il a créé la brigade anti-négrophobie. Membre aussi de Nation of Islam, il a rencontré Assa Traoré dans son milieu professionnel. Il est considéré comme son éminence grise. Pas une sortie médiatique sans qu’Almany Kanouté autorise, relise ou valide ses propos. Cultivant la discrétion, il cherche de manière quasi obsessionnelle à échapper à l’attention des services de renseignement.

Samir Elyès B.
L’homme s’identifie à un « éveilleur de consciences ». Sans emploi, il est très impliqué dans le tissu associatif antiraciste, Samir Elyès est membre des associations « bouge qui bouge », « DIP social Klub », un collectif pro-palestinien luttant aussi contre la ségrégation du « peuple noir » et MIB (Mouvement Immigration banlieue).

Abderaouf A.
Ancien élève de l’école internationale irakienne puis algérienne, il est président d’une association véhiculant un discours prosélyte et diffusant les théories salafistes. Ce membre de Nation of Islam est aussi connu pour avoir géré une mosquée clandestine salafiste, fermée il y a quelques années à la suite d’une mesure administrative.

Hamza A.
Connu à Ecouen pour son discours prosélyte et surtout antisémite, l’homme est proche de l’association Union des Associations musulmanes du 95. Celle-ci est présidée par un de ses amis, connu pour ses liens avec les milieux islamistes et pro-palestiniens.

Fousseny D.
L’homme est connu pour son fondamentalisme. D’après nos informations, sa famille possède un garage dans un parking souterrain servant de mosquée clandestine.


Voir ce commentaire dans son contexte