Commentaire de Hijack
sur Covid19 : En Espagne la prostitution a continué malgré l'épidémie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Hijack Hijack 20 juin 01:12

@eddofr

On se demande aussi, si tu as réfléchi à ce que tu dis :
.
Certes, à la place de violence par manque de femme ... on pourrait dire, frustration ... mais un type plein de libido suit la frustration comme une violence.

Tu dis : ils n’ont qu’à devenir homos ! Lol ... ils aiment trop le physique des femmes, voilà pourquoi ils ne sont pas homos, c’est pas plus bête que ça. Qui a parlé "d’angoisse ? Non, ils vont aux putes, par pulsion, je pense ...

Avec de tels discours, si tu étais en taule (ce que je te souhaite pas) ... tu n’auras aucun souci à ramasser les savonnettes aux douches.

Des tas de types ont connu des blocages avec les femmes ... et il y a un tas de raisons :psychologiques, physiques ... et, c’est trop facile de croire qu’ils se retiennent de draguer par peur ou manque de courage ... d’aucuns draguent toute la journée et se font jeter tout le temps. J’ai connu un gars, pas moche qui plus est ... se faisait systématiquement jeter ... quand on lui présentait une fille, il perdait tout contrôle et la fille se barrait. Bref, tous ceux qui ont vécu savent que les putes (pas pour rien que c’est le plus vieux métier du monde) ... ont rendu service aux hommes, ni malades, ni complexés ... mais certaines circonstances ou occasions font le larron.

J’ai aussi connu des types qui n’allaient pas voir de putes, mais casquaient bien plus qu’un gars qui paie une pute ... pour entretenir celle qu’il croit être sa femme. A choisir, je dirai que le types qui paie une tapin, au moins ... choisit, prend un plaisir tarifé et puis se tire ... contrairement au type qui est taxé par sa pseudo copine, qui souvent va le faire souffrir le martyre pour un oui ou pour un non.


Voir ce commentaire dans son contexte