Commentaire de Florian Mazé
sur Les prophéties extraordinaires de John Glubb


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Florian Mazé Florian Mazé 23 juin 12:01

Extrêmement intéressant. Du reste, cela rejoint la philosophie de l’histoire d’Ortega y Gasset (Autour de Galilée) et la futurologie de Raymond Ruyer (Les 100 prochains siècles). Si l’on gage que la crise (terrible) de la postmodernité commence au 20 ° siècle, qu’une crise dure 250 à 300 ans, on peut escompter une stabilisation du monde au cours du 22° siècle plutôt vers la fin. C’est d’ailleurs à cette époque que je place mes récits. Il est clair que c’est la régression technologique universelle qui liquidera l’ancien empire mondialiste occidental (et je ne dis pas cela par ethnomasochisme) au profit d’unité plus petites. Il nous restera probablement quelques livres et de la musique instrumentale. La disparition d’internet et de l’informatique, notamment, aura un impact considérable.


Voir ce commentaire dans son contexte